Industrie : savoir-faire en danger

Depuis longue date, l’industrie est au cœur au cœur de l’innovation, avec des procédés uniques et des savoir-faire spécifiques. Autrefois employeur n°1 en France, l’industrie fait aujourd’hui face à d’importantes pénuries de talents. Au fil des années, l’industrie française voit son savoir-faire menacé de disparition, en raison d’un manque de profils pour les pérenniser.

Une pyramide dont le socle s’amenuise

Au fil du temps, l’industrie, autrefois premier employeur de France, a perdu en attractivité. De nombreux savoirs et savoir-faire, se sont petit à petit rarifiés, en particulier sur les secteurs traditionnels les plus techniques, dont l’héritage est aujourd’hui menacé.

Prenons un cas concret : d’après l’INSEE, l’industrie textile a réduit de moitié sa production en 20 ans et perdu 2/3 de ses effectifs, estimés à 100 000 à ce jour. Aujourd’hui, le secteur capitalise principalement sur des secteurs stratégiques tels que les textiles techniques (santé, construction, aéronautique…) et le luxe (qui représente environ 25% de l’activité). De plus, l’industrie textile subit également le changement de paradigme dans les habitudes de consommation du grand public, avec l’essor du C2C, de la mode éco-responsable et du made-in France, avec un rejet de la « fast-fashion ».

Un secteur qui cherche à redorer son image

Les clichés ont la vie dure pour l’industrie: travail à la chaîne, horaires abusifs, conditions de travail déplorables, management dur, bas salaires, contrats courts, usines polluantes… Les jeunes générations ne recherchent par ce secteur en premier choix alors qu’il reste riche en opportunités. L’industrie est en effet l’un des secteurs ou le potentiel de faire carrière est le plus probable.

Des postes d’opérateur de ligne de production à ingénieur process, les mythes sur l’industrie « à l’ancienne » sont vite effacés : de nombreux postes sont à pourvoir en CDI avec des rémunérations souvent très supérieures au marché. En bureau d’étude comme en usine, les conditions de travail se sont nettement améliorées, notamment grâce aux nouvelles technologies, qui réalisent aujourd’hui les tâches les plus répétitives et physiques autrefois confiées à l’homme.

Des compétences spécifiques rares

L’industrie recherche des compétences particulières, souvent techniques et scientifiques. Ces compétences sont rares voire menacées : entre la baisse générale du niveau en mathématiques dans les écoles, la fuite des ingénieurs et doctorants vers l’étranger, le désamour de l’industrie, le manque de lien entre l’éducation et l’entreprise, la faible visibilité du secteur vis-à-vis du tertiaire…

La pénurie de talents se fait ressentir à tous les niveaux : dans les bureaux d’étude, sur les chaînes de production, dans les entrepôts… Parmi les profils les plus durs à recruter, on retrouve d’une part les ingénieurs spécialisés (mécanique…) et d’autre part les techniciens (chaudronnerie…). En plus de cela, les besoins de l’industrie évoluent, avec une forte demande sur les aspects numériques et environnementaux, des savoirs que les jeunes talents mettent généralement à profit dans l’écosystème start-up/tech.

Des opportunités pour rebondir

L’industrie 4.0, c’est une transformation des savoir-faire traditionnels. Les métiers autrefois manuels deviennent des métiers du numériques où l’opérateur de ligne de production pilote aujourd’hui des machines qui réalisent les tâches pour lui. La transition numérique et l’émergence des nouvelles technologies (big data, RFID, IoT, NFC, 5G, IA…) ont permis à l’industrie de se réinventer et d’ouvrir ses portes à de nouveaux profils, plus jeunes, plus techniques et de plus en plus pointus. Plus que jamais, l’industrie se retrouve au cœur de la course à la compétitivité et a constamment besoin de recruter des talents, de la R&D à la production. Certaines sociétés ont même fait le choix d’ouvrir leur propre école pour former leurs futures recrues.

La tendance à la relocalisation est également une opportunité : le made in France séduit de plus en plus, du consommateur qui souhaite acheter des produits alignés avec ses valeurs à l’entreprise qui souhaite assainir sa chaîne de valeur dans le cadre de sa politique RSE. Le besoin est donc grandissant sur ce marché et les répercussions sociales comme financières sont d’envergure.

Enfin, l’industrie peut compter sur des partenaires historiques pour les accompagner dans la recherche de talents : les cabinets de recrutement spécialisés. Les cabinets rapprochent l’offre et la demande, en mettant en relation les besoins de l’industrie et les compétences globales (savoir-être, savoir-faire technique et connaissances secteur).

Vous recrutez des talents ?

Talents Industrie, est le cabinet de recrutement spécialisé sur les métiers techniques et scientifiques de l’industrie. Pour chacun de vos projets, une équipe de consultants experts de votre cœur d’activité sont mobilisés pour vous accompagner à chaque étape et vous présenter au plus vite des profils qualifiés répondant à vos exigences. Nous travaillons au succès, sans engagement et garantissons nos prestations.

Contacter Talents Industrie

Tél : 09 74 77 03 74
Mail : contact@talentsindustrie.fr